L’AMARANTE DES ARTISANS FRANCAIS

Il vaut mieux être un honnête dilettante qu’un artiste bouffi d’orgueil. Arthur Schniltzer

La vie est une histoire de rencontres. Certaines s’inscrivent avec pertinence et élégance au chapitre des beaux souvenirs. D’autres se quittent sans regrets.

Une demeure digne, un accès à l’eau, à la nourriture et aux énergies n’est-ce pas là choses essentielles à la vie ?

ASSISTANCE VENTE-ACHAT IMMOBILIER – CONSTITUTION DOSSIERS DE RENOVATION ENERGETIQUE – ISOLATION – SELECTION MATERIELS DE PRODUCTION DE CHALEUR – EDITION DE PLANS POUR DECORATION INTERIEURE

La Loire (42) : https://lamarante-des-artisans-francais.com/2017/10/30/la-loire-42/

La Haute-Loire (43) : https://lamarante-des-artisans-francais.com/2017/10/30/la-haute-loire-43/

Le Puy-de-Dôme (63) : https://lamarante-des-artisans-francais.com/2017/10/30/le-puy-de-dome-63/

Avec le télétravail et les nouvelles technologies de plus en plus de personnes et familles s’éloignent des espaces citadins trop concentrés. Elles se rapprochent de la nature et cherchent des biens immobiliers pas trop éloignés d’une ville moyenne. Le potentiel versé à ce type d’habitations existe. Mais souvent les biens immobiliers, certes à des prix relativement bas au rapport de ceux des métropoles, demandent une rénovation énergétique et la mise en œuvre d’une isolation performante (notamment avec l’augmentation du prix des énergies). Nous pouvons être un assistant auprès des acteurs immobiliers et un lien d’accompagnement aux nouvelles tendances, affichés aux projets entre vendeurs et acheteurs de ces habitations.

PARTENAIRES : https://lamarante-des-artisans-francais.com/contact/

La recherche du superflu donne une plaisante excitation, plus grande que l’acquisition du nécessaire. L’homme est une création du désir, non pas une création du stockage. Le bonheur, n’est pas un idéal de la raison, c’est un idéal de l’imagination, par la vision de la totalité des satisfactions possibles… Où le murmure entre les sciences et les arts ne saurait, en aucun cas, être une contrainte à l’étude des pensées d’autres temps, analyse et compréhension de divers savoirs, connaissances et cultures…

Le genre humain ; de type mâle ou femelle, est-il une curieuse composition entre mots (maux) paradoxaux, afin de…, pouvoir ;  peut-être, aller jusqu’à disloquer la nature et démembrer son propre uni-vers…

En toutes choses : c’est toujours la dose qui fait le poison.

Si la tendance et l’intention ultime de la TRAGEDIE consistent à se tourner vers la résignation, vers la négation de la volonté de vivre, alors il serait aisé de reconnaître dans son opposé la COMEDIE comme l’exhortation à poursuivre l’affirmation de la volonté. Paradoxalement, si la tragédie de l’homme est celle de se multiplier à l’infini dans un monde NATUREL fini, alors la théorie d’une sélection par l’intelligence rationnelle devrait être, dans l’avenir, proche, la nouvelle ère profitable à un nombre décroissant ayant plus grande probabilité de survie.

Tel un ensemble (E) – de machines humaines – cherchant à se débarrasser du fardeau que l’idée du destin ou du hasard aurait forgé sur les épaules de l’homme s’inoculant l’absurdité à retransmettre, indéfiniment, une volonté existentielle dominante croissante consistant en l’expression de la tragédie comme l’impression de l’Idée la plus élevée, l’incitant à se rapprocher de la résignation, voire du négationnisme.

La sélection naturelle entre l’effet malthusien et la théorie darwinienne fera, assurément, le reste. A moins que dame nature ne puisse, avant la fin de la tragi-comédie humaine, plus maintenir, les conditions Utiles, Nécessaires, Indispensables et Essentielles au vivant ; …

MEMOIRE D’UN RSA-YSTE SENIOR DEVENU AUTEUR EN 2021 : https://lamarante-des-artisans-francais.com/2021/09/15/memoire-dun-rsa-yste-senior/

Mars 2022 : Entre libertés & attachements

ALLÉGER ÉQUILIBRER EXTÉRIORISER INTÉRIORISER PAUSER

https://www.lysbleueditions.com/produit/entre-libertes-attachements/

J’ai pris bonne note… Que ce soit dans la cité ou en milieu rural : le délire de mentir s’attrape comme la gale.

Derrière l’incantation

Qu’avez-vous gardé, sous vos mains proscrites de l’inaccessible objet du désir, derrière vos paupières fermées devant les tragiques besognes de celles et ceux qui voulurent quelques bienséances, que je ne puisse imaginer des chemins de souvenir ; où aujourd’hui, à l’automne de mes sentiments s’étiolent le bruissement des feuilles de liaisons ?

Ni les présences qui nous sont connues ni derrière les paravents de babioles, n’y parurent l’ordre des idées humanistes comme celui des choses de la vie de l’homme.

Ni même la connaissance parfaite de la Terre, de ses biosystèmes et écosystèmes comme de la grave mention cognitive qui s’en tient de celles et ceux voués à une personnification en déification de la somme des inconstances incantatoires n’y pouvait, peut et pourrait sauver la justice de la terreur intellectuelle de la prédation des voraces refusant les lois de la physique de la matière comme les règles de la conservation du mouvement en limites positive et négative de l’homme quant à l’hypertrophie en possession des objets comme des sujets dans notre monde fini.

Il n’est point de pire remède que de laisser croire fermement qu’un seul réussirait à réunifier ce qu’il reste des sciences humaines à reprendre l’œuvre au point où la nature l’eut réalisée d’avant le résultat des espaces artificialisés par la productivité des insatiables. C’est toujours en atrophiant les pôles de leur substance en flux vitale au profit d’un autre qui font les êtres incomplets d’avec une sujétion psychologique envers fonctions honteuses des armes législatives comme celles d’une communication invectivée aux seuls moyens sans but véritable, hormis les fonctions d’accaparement impérieux. Sans doute le sujet sachant et pensant sera pour longs temps, encore, limité mais le pouvoir illimité, et par le contrecoup du savoir acquis par l’humanité ayant amené la croyance à une « race » supérieure qui dans cette création anachronique aurait, seule elle, le droit de gouverner les sensibilités singulières de l’être humain. Pages 11-12

Pages 84 – 85

L’art d’ignorer la justice

Rats des villes comme menteurs des champs auriez-vous appris ?

J’en serais aise à connaître tenant et aboutissants,

Malheureusement vous faites sourde oreille à mes alestis

Et depuis plusieurs années j’ai doutes quant au respect de ma condition.

Outre qu’il me fut tardivement advenu les lois de vos amis,

Il me semble avoir entrevu le clapotis de leur ramassis,

Ceux qui ne manquent aucune occasion à se délecter du gorget

Comme qui de celles arque boutées au doigt des courrais.

Il y fallut ce gargarisme pour jouir de l’illustre notoriété,

Image affichée par sordide visage léché aux administrés(es) ?

Régionalisme fourgué à l’allégorie de piteux républicains,

Telle régence d’un veau qui est bras croisés aux rets mesquins.

Huit années passées comme de rien auprès des chiens galeux,

Sobriété pour celles et ceux aux promiscuités des taudis,

Avidité pour celui qui a déjà plus qu’articles de parvis,

Rappel aux droits n’ébranle le shérif des Monts veules.

Mais ne tarder plus, gestionnaires en solde de ma retraite,

Car il se peut qu’au-delà des quarante malencontreuses, traitées,

J’y réussisse, encore, à vaquer aux fils des araignées de vestibule.

Et ainsi à libeller quelques titres aux ailes des libellules…

Je ne demandais rien de plus que de ce qui me revient de port,

C’est ma créance : je la tiens pour légitime,

Et j’écrirai sur les murs de vos indifférences… ; Jusqu’au jour où la nuit m’emportera.

Michel Asti MEMOIRE D’UN RSA-YSTE SENIOR DEVENU AUTEUR EN 2021

LECTURE LIBRE 70 pages A4 Format PDF

https://lamarante-des-artisans-francais.com/2021/09/15/memoire-dun-rsa-yste-senior/

CONTRE LE MUR DES INDIFFERENCES NE JAMAIS ABANDONNER

Être attentif à tout c’est être à l’écoute de la vie.

Le barde, la poétesse, poètes et versificateurs jouent avec les mots affectés à leurs propres attirances entre le monde réel et l’imaginaire ; comme le peintre s’amuse avec les couleurs entre temps clair-obscur et le sculpteur avec les formes entre anges et démons.

D’observation et de compréhension nous avons d’histoires que les mots de liaison.

La retransmission des utiles savoirs faire et justes savoirs être accrédite les valeurs de justice sociale-économiques comme celles attachées à la Liberté, l’Egalité et la Fraternité propres à l’évolution positive de chaque système à réseaux humanistes.

Mai 2021 : Au vent des émois

ARRIMER CHERCHER OBSERVER PARTIR VENIR

Au vent des émois – Le Lys Bleu Éditions (lysbleueditions.com)

Page 23 à 25

L’ombre et la mémoire

Écoute au lointain le murmure

Celui qui jamais ne vacille

Souvent tu sous les rouleaux du temps

Parfois surgissant de l’orée.

Tends l’oreille aux vents élevés

Ceux qui soufflent sur les brumes

Bercés aux frontières du prime âge

Tantôt au faîte de vieux chênes

Comme ces nuages aux pointes des monts

Signature des tourments liquides

Une encre brûlante trace les songes

Stylet lys des désirs impatients.

Vision d’une rencontre émerveillée

Celle que vêtent les lèvres charmeuses

Variations d’un chant octroyé

Celui sauvegardé des outrages.

Verve aux habits de mémoire

Résonance aux solstices d’été

Ton visage parle aux éphémères

J’en écoutais ton tendre délire.

Celui qui parlait aux livres

Demeure des feuilles légendaires

Présence des mots de liaison

J’en assumais mes propos découverts.

Sont-ce là les engagements aventureux ?

Entends le bruit des traces sûres

Pas coquins couvés de passions

Le futur fut attisé de résurgences

Notre jeunesse n’y prit garde.

Fut-elle ficelle d’infortune ?

Jeux épars aux lieux des rumeurs

Ceux au prisme sans amarres gravées

Où les fontaines parlent de libertés

Comme les enfants d’innocence

Image d’un ancien feu follet

Il y resta longtemps silencieux

Là où le sens fait dignité

Au nom de la veille parentale

Respire la colonne de nos ères

Attentions portées à la source

Vigie aux sincères passants(es)

La parole est une étrangère.

Écoute à l’ombre des muses

Ce qui manqua aux frasques du temps

Ces séductions en pouvoir d’attraction

Afin que les poètes peignent leur Calliope ;

Leurs clés luisent à un jet de pensées.

Novembre 2021

Au-delà des quarante malencontreuses

https://www.lysbleueditions.com/produit/au-dela-des-quarante-malencontreuses/

Dans la catégorie EssaiChez le même éditeur

ANALYSERAPPRENDRE – CIRCONSCRIRE – DÉFINIR – INCRÉMENTER

Quand une mise en œuvre des principes du marché ultralibéral provoque une crise écologique et idéologique précédée par des crises économiques et financières sévères au cours des XIXe et XXe siècles, puis la première véritable crise financière mondiale en 2008, trouvant sa source aux États-Unis, que peut-on penser de ce système politico-social-économique ultralibéral ? Qu’il est celui des plus forts ou plus nantis ? Les banques et organismes financiers ont-ils appris de leurs erreurs ? Nous allons rendre le système économico-financier plus fiable, ont-ils dit. Le résultat de ce système où l’attitude asociale brutale de l’économiste et du comptable a pris le pas sur le prix de toute dignité, en tant que constituante d’une Démocratie Républicaine, dans le cadre des Droits de l’homme, de la femme et de l’enfant, serait-il devenu un jeu de dupes à produit négatif et dommages collatéraux funestes pour encore proportion trop importante de l’humanité ?

Techniquement, c’est au travers de l’hypothèse d’anticipations rationnelles qu’elle se trouve formalisée dans les modèles socio-économico-culturels. En effet, cette hypothèse signifie que les représentations des agents sont identiques au vrai modèle de l’économie. A contrario, la légitimité suppose la croyance en une certaine matérialité des symboles…

DEBUT JANVIER 2013 : AVENIR EN TEMPS DE CHANGEMENT

Essayez de vivre avec moins de 500€ mensuel pendant huit ans…, et vous comprendrez, peut-être que sans minimum vital, digne d’une existence honorable, les horizons en liberté n’ont plus aucun sens existentiel, hormis, peut-être, l’un des moins hagards en celui de résister à la colère, par l’écriture, envers un système chaotique, individualiste et délétère… Voire pire.

La retraite est une ‘’assurance « quant aux futures années d’une personne » prévue’’ pour une période de 20 ans à partir de la date de liquidation des Droits à la Retraite et calculée au prorata de cette estimation en restant à vivre au rapport de la moyenne nationale et des rémunérations sur les 25 meilleures années. Par conséquent, il est ‘juridiquement’’ injuste d’opérer une soustraction financière à cette ‘’assurance’’ au prorata des possibilités de compétences connexes d’avec une espèce de catégorisation subjective tant d’une vie d’activités diverses que d’une intégration en processus visant à bénéficier de la totalité des revenus affectés à cette mise en retraite, en ‘’solde’’ de tous comptes professionnels, personnels, économiques, sociaux et culturels…

VANITES AGACANTES : LE TEMPS LIBRE EST-IL, REELLEMENT GRATUIT… ???

‘’Notons que penser à l’ordre idéal comme écart entre l’économie et la monnaie revient à dire que la monnaie est une imperfection dans une démarche uniquement économique dématérialisée de sa fonction sociale où l’attrait mobilisateur envers le refus social ne saurait être autre que celui d’avoir les moyens individualistes nécessaires à exister hors de ce même système social-économique délétère et fractal envers la légitimité de la communauté de bien(s)… Avec ou sans ‘’s’’ !

C’est pourtant facile de voir les choses sous cet angle !

De les ‘’percevoir’’ ?… Indubitablement.  Mais plus difficile dans et par l’application de statuts plus avenants, ou tout du moins plus équilibrés et teintés à la pluridisciplinarité de meilleures thésaurisations, envers l’objet-sujet économico-financier, car ce salopard d’égo revient à chaque fois à la charge, et il n’entend pas la petite voix lui murmurant : ‘’Arrêtes tes conneries, tu sers à rien, et maintenant tu te calmes !’’…

Au lieu d’utiliser leurs ressources techniques et matérielles désormais plus vastes pour construire une cité idéale, les hommes du XIXe siècle construisirent des taudis, et ils pensèrent que bâtir des taudis était la chose juste et recommandable, parce que les taudis, à l’aune de l’entreprise privée, « CELA RAPPORTE », alors que la cité idéale aurait été, selon eux un acte fou d’extravagance, qui aurait, dans le vocabulaire imbécile du monde financier : « une HYPOTHÈQUE sur l’AVENIR » (Keynes [1933] 1982 : 241).

L’homme, par son égoïsme, trop peu clairvoyant pour ses propres intérêts, par son penchant à jouir de tout ce qui est à sa disposition, en un mot, par son insouciance pour l’avenir et pour ses semblables, semble travailler à l’anéantissement de ses moyens de conservation et à la destruction même de sa propre espèce.

En détruisant partout les grands végétaux qui protégeaient le sol, pour des objets qui satisfont son avidité du moment, il amène rapidement à la stérilité du sol qu’il occupe, donne lieu au tarissement des sources, en écarte les animaux qui y trouvaient leur subsistance ; et fait que de grandes parties du globe, autrefois très fertiles et peuplées à tous égards, sont maintenant nues, stériles, inhabitables et désertes. En négligeant toujours les conseils de l’expérience pour s’abandonner à ses passions, il est perpétuellement en guerre avec ses semblables, les détruit de toutes parts et sous tous prétextes ; en sorte qu’on voit ses populations, autrefois fort grandes, s’appauvrir de plus en plus. On dirait qu’il est destiné à s’exterminer lui-même après avoir rendu le globe inhabitable.

Lamarck, Système analytique des connaissances positives de l’homme – 1820

 

L’addition des compétences et des connaissances comme les échanges interprofessionnels et savoirs faire font l’évolution de tous systèmes sociaux-économiques et culturels

 St Exupéry soutenait que les trois plus beaux métiers sont : Aviateur, Ecrivain et Paysans.

Diapositive3

Pour le premier il a assurément évolué technologiquement dans le sens de la rapidité des mobilités, parfois paradoxales. Pour l’écriture, elle se doit d’être retransmise, sur tous supports et référentiels, au nom des libertés d’expression envers la liberté de penser, quant à la paysannerie, ne jamais oublier ses racines ; en ne déconsidérant d’aucunes mauvaises manières ses artisans et petites structures aux profits de la puissance économique, commerciale et financière des grosses. Tout cela dans une recherche commune de préservation des biosystèmes et écosystèmes comme il pourrait en être de l’engagement, équitable, envers des horizons respectueux du bien commun et de la dignité à vivre décemment de son travail, tant du corps que de l’esprit, en solidarités intergénérationnelles, dans tous les territoires, départements et régions de France.

« La valeur n’attend point le nombre des années » Le Cid

Si la jeunesse peut être un atout dans l’aventure sociale- économique l’expérience est également un facteur de réussite.

LIENS, MULTIDISCIPLINARITÉ ET LECTURES

Diapositive18

L’AMARANTE DES ARTISANS C’EST QUOI ?

Rassembler les bonnes volontés et les relations entre le monde des artisans, dans les domaines de l’habitat, de l’agroalimentaire et de la production des cultures vivrières.

Développer les liens et connaissances afin de valoriser vos savoirs faire tant dans les départements, qu’au niveau régional, voire national et ainsi entrer dans l’univers des bonnes pratiques – de fabrication, de production et de vente des produits alimentaires – respectueuses des biosystèmes et écosystèmes comme il peut en être des normes – en vigueur et à venir – alliées à l’intérêt collectif attaché à l’addition de vos compétences au nom d’une potentielle élaboration d’un système économique sensé, durable et socialement acceptable tant pour les générations présentes que pour celles d’après… ; parce que, comme vous, la qualité de service que nous souhaitons apporter à nos clients est une priorité envers le bien commun.

L’addition des compétences et les échanges interprofessionnels font l’évolution de tous systèmes sociaux-économiques et culturels

CHARTE DE L’AMARANTE

Les territoires s’appauvrissent. Leur dégénérescence est manifeste. Les dépenses dont l’Etat fixe les règles de distribution qu’il impose à des collectivités dites décentralisés ont été multipliées par plus de six en deux décennies. Elles augmentent trois fois plus vite que l’inflation. Les dépenses d’action sociale en faveur de l’enfance, des personnes âgées, dépendantes, des bénéficiaires d’allocations personnalisées ou de revenus de solidarité atteignent plus de 60% des dépenses de fonctionnement des départements. Ils font aussi face aux coûts des 7 000 collèges et 380 000 kilomètres de routes et dans leurs budgets 90% des dépenses correspondent à des compétences que l’Etat, après les avoir exercés pendant deux siècles, leur a transférées. Petites entreprises, artisans et services publics disparaissent. 

L’autorité est toujours de trop là où la raison seule suffirait au sens d’une vérité incontestable qui prouve son principe dans les conditions mêmes explicitant que la subjectivité de l’esprit ne saurait être confiée à un seul qui de cet Etat arbitraire en voudrait soumettre tous les autres à la seule sienne au nom du seul sujet qui n’eusse de fondements que dans l’inexpressivité de la liberté.

De l’énigme de la nature, accepter le mot précieux, tout ce que sans retour ce mot fait perdre de valeur aux profits de vos dieux, vous le gagnerez avec usure ; et tout ce qu’y perdent les lois, ce frein honteux pour vous dont ce mot vous dégage, les mœurs, libres du joug des prêtres et des rois le gagnent davantage. « Le meilleur système démocratique est une ethnosociologie économico-financière privilégiant une politique philosophique par les connaissances des liens entre le savoir des sciences, des technologies, des arts et de la culture » Dans le respect des lois de la Démocratie Républicaine sans distinction de couleur, de morphisme catégoriel, de croyance ou non croyance, d’ethnie, d’opinions politiques et de classes socio-financières. Le pouvoir législatif inaliénable n’appartient qu’au souverain i.e. au peuple qui ne saurait s’en démettre. Le gouvernement est l’exécutif : un pouvoir subordonné qui doit rendre des comptes de sa gestion. Il tiendra également compte des conditions géographiques, historiques et économiques, dans le cadre des droits et devoirs afférant à tous les citoyens et citoyennes de la Nation. La magistrature et l’administration doivent pencher dans le sens de l’exercice de la transparence et de la justice, malgré les écarts des pouvoirs privés et publics, malgré l’intolérance du nombre de leurs membres. L’équité du parlement doit offrir plus de garanties que celles des officiers de l’Etat. Cette séparation de pouvoirs se doit de s’exercer sans autre pression que celle d’une Démocratie de Responsabilité et de Concertation Citoyenne. Les outils de notre époque le permettent et cela peut être un des moyens pour calmer les passions excitées par des géodes communautaristes en sphères de vils comptes pliés sous l’avidité de leurs maitres, ainsi que du joug des prêtres et des rois, sans discernement, dans leurs privilèges fourmillant de prosélytismes sans foi ni loi.

Un peuple, qui sans observance de certaines pratiques liberticides, se plie sous son propre sort est un peuple qui meurt ; mais un peuple qui s’oublie, qui s’ouvre indéfiniment aux influences extérieures, néfastes… ; ainsi qu’aux brassages sans éthique, ni morale citoyenne, meurt aussi. Ni l’un ni les autres ne peuvent atteindre ce qui est juste, comme de réussir à penser que la loi du plus fort fut, et soit, encore, la plus juste…

AU FIL DES DEPARTEMENTS

L’AMARANTE AU FIL DES DEPARTEMENTS – EXEMPLE : LA LOIRE – 42

Diapositive44

Michel ASTI 

L’EXPERTISE, LE CONSEIL DE PROFESSIONNELS & LA SECURITE DES NORMES EN VIGUEUR TANT POUR LA VISUALISATION DE VOS PROFESSIONNALISMES ET COMPETENCES A TRAITER L’HABITAT COMME LES RESSOURCES ALIMENTAIRES ET LES ENERGIES QUE POUR LES REPONSES ADEQUATES ENVERS VOS DISTRIBUTEURS, CLIENTS, LA VISUALISATION DE VOS PRATIQUES RESPONSABLES ENVERS LES CONSOMMATRICES ET CONSOMMATEURS SOUCIEUX, COMME VOUS, DU RESPECT DE LA NATURE, DES CONDITIONS DE FABRICATION, ETHIQUE D’ELEVAGES, CHARTES AGRICOLES, TRANSFORMATIONS DES MATIERES PREMIERES, NORMES ENERGETIQUES, LE RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT ET AUTRES THEMES EN PRAGMATISME ATTACHE A LA CONSERVATION DU BIEN COMMUN… 

Diapositive7.JPG

Dans un système social-économique de bien(s) et services marchand, s’il est librement choisi, tout métier devient source de joies particulières, en tant qu’il permet de tirer profit de penchants affectifs et d’énergies instinctives.

Sigmund Freud

Est-ce primordial de savoir si les hommes sont égaux en fait et valeur ou secondaire d’imager qu’ils le soient en droits, en devoirs et en dignité… ???

Où ? Comment ? Pourquoi ? Pour qui ? Pour quoi ?…

Là ; sont peut-être les véritables questions et réelle analyse à effectuer en ces temps incertains ???…

Diapositive36

L’AMARANTE DES ARTISANS FRANCAIS 

L’addition des compétences fait l’évolution de tous systèmes sociaux économiques et culturels

LES ARTISANS FRANCAIS, PME-PMI-TPE FRANCAISES SONT PRECIEUSES. LEURS SAVOIRS-FAIRE TISSENT, MAINTIENNENT, CONSOLIDENT LES LIENS DANS ET ENTRE LES TERRITOIRES. IL N’EST PAS NORMAL QUE LEUR TRAVAIL ET PROFESSIONNALISME SOIENT BAFOUES PAR UNE CONCURRENCE DELOYALE, PRATIQUEE PAR DES PERSONNES A PEU DE MORALE CITOYENNE, ET CELLES NE RESPECTANT PAS LES REGLES, LOIS ET LEGISLATION D’UN SYSTEME SOCIAL-ECONOMIQUE ET CULTUREL ENTREPRENEURIAL EFFICIENT…

L’AMARANTE DES ARTISANS FRANÇAIS 

L’AMARANTE             

 Ce sont des plantes herbacées annuelles, dont certaines espèces sont cultivées comme plantes potagères, pour leurs feuilles comestibles à la manière des épinards ou pour leurs graines, et parfois comme plantes ornementales pour leur floraison en épis spectaculaires. D’autres espèces sont des mauvaises herbes communes dans les champs cultivés.

290px-Amaranthus_tricolor0Amaranthus vient du nom de cette plante en grec ancien, ἀμάραντος, « amarante ou immortelle », nom formé du préfixe privatif a –  « sans », sur le verbe qui signifie « flétrir, se faner » : en effet, l’amarante a la réputation de ne pas se faner, et pour cette raison, représente un symbole de l’immortalité. Certaines espèces sont d’ailleurs utilisées dans les bouquets secs.

Purpleheart-Lyptus-CherrywoodsL’amarante désigne également certaines espèces d’arbres du genre Peltogyne  (famille des Caesalpiniaceae selon la classification classique, ou de celle des Fabaceae, sous-famille des Caesalpinioideae selon la classification phylogénétique).  Ils sont originaires d’Amérique du Sud. L’amarante est un bois précieux violet aux veines peu apparentes, commercialisée sous le nom de bois violet. Le bois parfait d’amarante a une teinte caractéristique violette plus ou moins foncée. Sa couleur a tendance à foncer une fois le bois mis en œuvre, mais cette évolution est lente et demande plusieurs années.  Au moment du sciage, le cœur fraîchement coupé est presque blanc, mais vire au violet très rapidement à la lumière. Peltogyne venosa a une teinte plus attrayante que celle du Peltogyne pankulata.

https://lamarante-des-artisans-francais.com/2017/10/31/lamarante-au-fil-des-departements/

Diapositive1

L’entreprise est précieuse et indispensable. Elle est le lien économique permettant de créer et maintenir le tissu socio-culturel entre les citoyennes et citoyens français ; et les territoires…

  • Toute belle valeur ajoutée se définie par tous ces citoyens et citoyennes proches de la belle conscience lorsqu’elle est exercée avec lucidité, sincérité, honnêteté, accompagnée par tout l’amour et la déontologie des savoirs faire afin qu’ils, elles, puissent aspirer à ce que cela devienne un ‘’art’’ de vivre… Pour les générations arrivantes !… Et celles en partances…
  • L’entreprise ne fait pas les femmes et les hommes ! Ceux sont les écosystèmes sociétaux de ceux et celles d’avant et de maintenant qui les éduquent, les imaginent, les composent, les ordonnent et les font vivre, afin qu’ils, elles participent par l’addition de leurs savoirs faire et compétences particulières à l’évolution de la belle sensibilité socio-économico-culturelle du savoir être dans les sociétés et entreprises du Monde.
  • Lorsque la société soi-disant évoluée inhibe trop tôt les rêves de sa jeunesse, et maintient trop longtemps une grande partie des générations précédentes dans le cauchemar des désillusions, elle ne saurait évoluer vers autres chemins que ceux du désespoir… De la rancœur… Et de l’indifférente violence… Psychologique… Où celle physique risque parfois malheureusement d’apparaître…

CONTACTS, PARTENAIRES, EVENEMENTS

Diapositive2

Les connaissances, la culture et le savoir sont le sel de la vie.

Les sincères amitiés et la réelle fraternité en sont le sucre.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close