PROLOGUE AUX POETES

PROLOGUE AUX POETES – 40 pages A4


« Un homme passe portant un pain sur l’épaule Vais-je écrire, ensuite, sur mon double ? Un autre s’assoit, se gratte, extirpe un pou de son aisselle, le tue Avec quel courage parler de psychanalyse ? […] Un boiteux passe donnant le bras à un enfant Vais-je lire, après, André Breton ? Un autre grelotte de froid, tousse, crache le sang Pourra-t-on jamais faire allusion au Moi Profond ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close