MA RETRAITE ET MOI

Je souhaitais juste retrouver un emploi dans mon domaine d’expérience afin de terminer ma carrière professionnelle et ainsi à pouvoir disposer de la totalité de mes trimestres afférant à une retraite complète, qui m’aurait permis d’avoir un revenu de retraite d’environ : 1 700 € /mois. Ce ne fut le cas. Après 36 années à avoir été un bon ‘’petit soldat’’ dans ce système de bien(s) et services marchand j’étais, à 54 ans, devenu chômeur sénior affilié au statut du Revenu de Solidarité Actif – RSA.

Avec du recul par rapport aux évènements aliénés à la grande cité lyonnaise à cheval sur deux fleuves, ainsi qu’activités ‘’humaines’’ exercées dans d’autres métropoles, je me suis mis à penser que mon exclusion du système citadin suivi par l’aménagement d’un nouveau lieu de résidence, en août 2013, situé à 800m d’altitude sur une colline de la Loire ne fut pas chose néfaste, mais plutôt salutaire… et arrivée au bon moment.

L’homme, par son égoïsme, trop peu clairvoyant pour ses propres intérêts, par son penchant à jouir de tout ce qui est à sa disposition, en un mot, par son insouciance pour l’avenir et pour ses semblables, semble travailler à l’anéantissement de ses moyens de conservation et à la destruction même de sa propre espèce. En détruisant partout les grands végétaux qui protégeaient le sol, pour des objets qui satisfont son avidité du moment, il amène rapidement à la stérilité du sol qu’il occupe, donne lieu au tarissement des sources, en écarte les animaux qui y trouvaient leur subsistance ; et fait que de grandes parties du globe, autrefois très fertiles et peuplées à tous égards, sont maintenant nues, stériles, inhabitables et désertes. En négligeant toujours les conseils de l’expérience pour s’abandonner à ses passions, il est perpétuellement en guerre avec ses semblables, les détruit de toutes parts et sous tous prétextes ; en sorte qu’on voit ses populations, autrefois forts grandes, s’appauvrir de plus en plus. On dirait qu’il est destiné à s’exterminer lui-même après avoir rendu le globe inhabitable. Lamark : Système analytique des connaissances positives de l’homme – 1820

ON NE PEUT LIRE OU ECRIRE SANS TEMPS LIBRE

Apprendre – Circonscrire – Analyser – Définir – Incrémenter

31 PAGES A4 FORMAT PDF EN FIN D’ARTICLE

LORSQUE LES HOMMES NE PEUVENT (VEULENT) PAS CHANGER LES CHOSES ; ILS CHANGENT LES MOTS – JEAN JAURES (1914)

Je n’ai pas de problèmes avec la sénescence ; j’ai juste des craintes quant à la Liberté, l’Egalité, la Fraternité et la Justice sociale-économique.

La retraite est une ‘’assurance « quant aux futures années d’une personne » prévue’’ pour une période de 20 ans à partir de la date de liquidation des Droits à la Retraite et calculée au prorata de cette estimation d’années restant à vivre au rapport de la moyenne nationale. Par conséquent, il est ‘’juridiquement’’ injuste d’opérer une soustraction financière à cette ‘’assurance’’ au prorata des possibilités d’activités connexes d’avec une espèce de catégorisation sociale, tant d’une existence professionnelle et personnelle que d’une intégration en processus visant à bénéficier de la totalité des revenus affectés à cette mise en retraite…

L’OBSOLESCENCE DE L’HOMME PAR LE LAISSER FAIRE ET LE POURRISSEMENT

Catégories Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close